Édition, etc.

Thibaut Hofer

À proposRéférencesContact

À PROPOS
About

Mon activité de rédacteur puis de traducteur a débuté par l’image, qu’elle soit sujet ou illustration, figée ou animée, pédagogique ou ludique. Rejointe ensuite par d’autres domaines riches et intéressants comme la musique, la programmation ou les sciences, elle est néanmoins restée au cœur de mes préférences, notamment grâce à l’édition. L'édition associe images et texte pour leur complémentarité : les unes mettent en lumière, l’autre explique, et s’ils partagent la même zone cérébrale, ils ne partagent pas le même rapport au temps. Là où une image doit imprimer rapidement — si pas immédiatement — son concept et ses informations dans la malléabilité de notre lobe temporal, la lecture implique un acte volontaire et conscient ralenti par le mouvement des yeux roulant sur les caractères.

C’est un contexte différent de celui de l’image, moins instantané et qui demande une attention spécifique pour être déchiffré. Lorsque j’écris ou traduis, j’aime envisager que cette attention mérite d’être respectée, à travers la pertinence des informations mises en commun, l’application d’un vocabulaire adapté au support et au public, le respect du style de l’auteur original, et surtout une relecture rigoureuse.

Parce qu’on n’entreprend pas l’interview d’un designer graphique de Brooklyn de la même façon qu’un dossier sur la réalité virtuelle, et parce qu’on ne traduit pas un article technique sur la programmation d’un Raspberry Pi comme un dossier sur le boson de Higgs ou le dernier gadget connecté brasseur de bière, la culture est un atout que j’entretiens : romans, essais et bandes dessinées indépendantes en anglais et en français, séries télévisées et films, beaucoup de musique, veille de l’actualité, expositions, photographie mais aussi bénévolat à la galerie nancéienne de graphisme et art contemporains My Monkey, et au sein du label musical à l’esthétique léchée Stellar Kinematics.

My occupation as writer then translator started with the image — subject or illustration, fixed or animated, informative or playful. Later joined by other rich and interesting fields such as music, programming or science, it has nevertheless remained at the core of my favorite topics, mostly thanks to publishing. Publishing combines images and text because they complement each other: the first ones highlight, the other one explains, and if they share the same area in the brain, they don’t share the same relationship to time. When an image has to imprint quickly — if not instantly — its concept and information in the malleability of our temporal lobe, reading implies a deliberate and conscious deed slowed down by the movement of the eyes rolling on the characters.

The context is here different from looking at an image, it’s less immediate and requires a specific focus to be deciphered. Whether I write or translate, I like to consider that this focus deserves respect, through gathering relevant information, applying a vocabulary that fits both the medium and the audience, sticking to the style of the original writer, and most importantly proofreading carefully.

Because you don’t tackle the interview of a Brooklyn-based graphic designer the same way you undertake a feature on virtual reality; and because you don’t translate a technical article on how to program a Raspberry Pi like you do with a feature on Higgs’ boson or the latest trendy smart object that brews its own beer, culture is an asset I fuel thanks to novels, essays and indie comics both in French and English, TV series, movies, a lot of music, news watch, exhibitions, photography along with volunteer experiences at the Nancy-based gallery for contemporary graphic design and art My Monkey, and the esthetically polished music label Stellar Kinematics.